Mon processus de prise de notes

Mis à jour le

Lorsque je prend des notes, j'utilise en partie la méthode Zettelkasten.

Dès que j'ai des idées qui me viennent en tête, je prend des notes temporaires dans un fichier Markdown inbox.md dans Obsidian.

Si je lis un livre, un article ou écoute un podcast, je rédige avec mes propres mots une note littéraire de tout ce qui m'intéresse dans le contenu.

Une fois la note littéraire terminé, je la divise en plusieurs notes permanentes (et atomique).

Notes temporaires
Note permanente
Notes littéraire

Ce sur quoi mon processus diffère de la méthode Zettelkasten, c'est que je transforme directement mes notes littéraires en plusieurs notes permanentes sans garder le contenu d'origine de la note littéraire pour ne pas avoir de duplications dans mon Second cerveau.

J'ajoute quand même les références du contenu d'origine (URLs, page d'un livre, timecode d'une vidéo ou d'un podcast, etc...) pour avoir une trace des contenus originellement consommées.

Je me suis donné 5 règles à respecter lorsque je prends des notes :

  1. Une note permanente ne doit pas dépasser une page.
  2. Ne jamais copier-coller un contenu.
  3. Utiliser ses propres mots pour rédiger une note.
  4. Toujours renseigner les références d'une note.
  5. Une note = Un concept.

©2017-2021