Comment mieux organiser ses notes avec la méthode Zettelkasten

Mis à jour le dimanche 26 décembre 2021 par johackim

Le livre How to Take Smart Notes de Sönke Ahrens est une introduction à la méthode de prise de note allemande Zettelkasten (aussi appelé la méthode slip-box en anglais ou boite à chaussure en français) développée par Niklas Luhmann.

Il s'agit d'un moyen efficace d'organiser ses notes. Cette méthode encourage à créer des liens entre nos notes individuelles, ce qui soutient la pensée créative et aide à faire avancer nos idées.

« Notes aren’t a record of my thinking process. They are my thinking process. » Richard Feynman1

Luhmann avait deux boîtes en bois : une boîte bibliographique, qui contenait les références et de brèves notes sur le contenu de la littérature qu'il lisait, et une boîte principale qui contenait les idées et les théories qu'il recueillait en réponse à ce qu'il lisait. Les notes étaient écrites sur des fiches et conservées dans des boîtes en bois.

Luhmann a trois types de notes qui entrent dans ses boîtes : les notes temporaires, les notes littéraires et les notes permanentes.

Notes temporaires

Ayez toujours quelque chose à portée de main avec lequel écrire pour capturer chaque idée qui vous vient à l'esprit. Ne vous préoccupez pas trop de la manière dont vous écrivez ou du support sur lequel vous écrivez.

Il s'agit de notes éphémères, de simples rappels de ce que vous avez en tête. Elles ne doivent pas vous distraire. Mettez-les dans un seul endroit, que vous définissez comme votre boîte de réception, et traitez-les plus tard.

Si vos pensées sont déjà triées et que vous avez le temps, vous pouvez sauter cette étape et écrire directement votre idée sous forme de note permanente.

Notes littéraires

Une note littéraire est essentiellement une note que vous avez créée à partir d'un contenu que vous avez consommé (livres, articles, vidéos, films, podcasts, formations, discussions, etc...).

Notez ce que vous ne voulez pas oublier ou ce que vous pensez pouvoir utiliser dans votre propre réflexion ou vos écrits.

Soyez bref, soyez extrêmement sélectif, ne copiez pas de texte et utilisez vos propres mots.

Notes permanentes

Parcourez vos notes temporaires et notes littéraires et réfléchissez à la manière dont elles se rapportent à ce qui est pertinent pour vos propres recherches, réflexions ou intérêts.

L'idée n'est pas de collecter, mais de développer des idées, des arguments et des discussions.

Rédigez une note pour chaque idée et écrivez comme si vous écriviez pour quelqu'un d'autre : utilisez des phrases complètes, indiquez vos sources, faites des références et essayez d'être aussi précis, clair et bref que possible.

Jetez les notes éphémères et placez les notes littéraires dans votre système de référence. Vous pouvez les oublier maintenant. Tout ce qui compte, c'est ce qui se trouve dans la boite à chaussure des notes permanentes.

Ajoutez vos nouvelles notes permanentes dans votre boîte à chaussure. Placez chaque note derrière une note associée (si elle ne se rapporte à aucune note existante, ajoutez-la à la toute fin).

Optionnellement, vous pouvez également :

  • Ajouter des liens vers (et depuis) les notes associées.
  • Les ajouter à un «index» - un type spécial de note qui sert de «table des matières» et de point d'entrée pour un sujet important, y compris une collection triée de liens sur le sujet.

Outils à utiliser avec la méthode Zettelkasten

Concernant les outils à utiliser, un stylo, des feuilles et des boites à chaussure peuvent suffire.

À titre personnel, j'utilise Obsidian en tant qu'éditeur et Calibre en tant que système de gestion des références.

Mais il existe plein d'autres logiciels :


Références :

Footnotes

  1. Genius: The Life And Science of Richard Feynman (page 409).